Le doré grillé

Le doré grillé appartient à la tradition des Cris, des Algonquins et des Innus du Lac-Saint-Jean. Il faisait aussi partie de la cuisine iroquoïenne de la Plaine du Saint-Laurent. Les Hurons et les Iroquois le cuisinaient aussi de cette façon. Les Français qui ne le connaissaient pas chez eux l’ont baptisé par la couleur de sa peau comme ils ont aussi baptisé le corégone par la couleur de sa peau en l’appelant « poisson blanc ». Parce que le doré avait des arêtes faciles à contrôler, il est devenu leur poisson è chair blanche préféré, même encore aujourd’hui. Le doré entier grillé est cependant plus difficile à arranger que les filets grillés, car sa peau est plus difficile à séparer de sa chair. Mais sa chair est toujours aussi bonne, avec ou sans légumes grillés. La solution de la cuisson en papillote sur le barbecue est une façon différente de l’apprêter.